RePlay of the Week 17 [2020]

Retour sur les diffusions en direct de la semaine sur ma chaîne Twitch. Les descriptions sont dans la langue du stream, tel qu’envoyé sur Yotubé.

Live streams’ recap of the past week on my Twitch channel. Descriptions are in the main language of each stream, as it was posted on YouTube.

M.o.t.W.* : « Le pitch visionnaire du futur jeu de baston “Monsieur Vs Madame” »

2020/4/26

fr :ACNH › jour 38, fichtre j’ai encore oublié d’acheter des navets ! [talky Mux](Animal Crossing : New Horizons | Nintendo Switch)

En ce beau dimanche, je me suis levé tôt, après avoir dormi quatre heures, et j’ai malgré tout oublié de lancer Animal Crossing avant midi pour acheter des navets et tenter de gagner des “miyons”. Whatever… Pour le stream, outre les tâches courantes et l’achat d’une énorme tête de pierre Olmèque qui sera probablement une imitation et trônera devant ma maison, je suis allé voir l’île Pekka de PKLugar, une île vraiment bizarre de base, avec trois buttes, une île centrale, et plein de trucs inhabituels sur un terrain classique du jeu, et en plus ses habitants sont funkycool. J’ai fait une razzia de fringues dans son magasin, on ne se refait pas ! On retourne après ça sur la Fresqu’île d’Hainamora, pour acheter un ours en peluche géant et vendre mes pommes au prix fort ! Ensuite, on bouge le Nook’s Cranny à sa place définitive, et on fait quelques autres bricoles, dont s’intéresser au croisement de fleurs, avant de conclure sur la visite d’une île bambou, sans habitant top tier à rameuter malheureusement…

2020/4/25

fr :ACNH › jour 37, range ta chambre Muxie ! [silent Mux](Animal Crossing : New Horizons | Nintendo Switch)

Une session un peu particulière, puisque non streamée, et sans blablas, only for “The Tube”. Au programme, les tâches quotidiennes habituelles, le déplacement de la maison d’Agnès sur son emplacement définitif, toute ma fortune claquée pour une passerelle, et enfin j’ai commencé à ranger la maison ! Avec toutes les fringues au placard ça sera plus simple de changer de look (on peut d’ailleur se changer en ouvrant un congélateur, quel jeu merveilleux). KK Slider est là, mais j’ai joué trop tôt pour assister au concert… Le musée est lui en travaux ce jour, que va-t-il se passer demain ? Zuzpenz…

fr :Grim Fandango PS4 › cloîtré 20000 neuneus sous les mers, JOUR 6 [talky MuxerZ]

[ vous pouvez zapper les 15 premières minutes de vidéo, j’ai dû partir chercher le foin de Plue dans ma cave pour un lapin que les voisins ont trouvé en pleine rue ]

Je n’avais pas oublié Grim(ace) Fandango, mais il fallait un élan de motivation, pour affronter ces énigmes toujours pleines de bon sens (Provins, Troie, toutes directions) et ce gameplay aux petits oignons (qui font beaucoup pleurer). On se cogne donc la suite du 3ème chapitre du jeu, qui se passe globalement sous la mer. La vivacité de l’action digne d’un niveau de Sonic sous l’eau, on le termine cette fois sans l’aide de SuperSoluce, le chat bouillonnant cédant à la tentation du backseat gaming ! Allez, plus qu’un ultime chapitre et nous sommes libres…

2020/04/24

fr :ACNH › Jour 36, voulez-vous appliquer la MAJ-à-jour ? [talky Mux](Animal Crossing : New Horizons | Nintendo Switch)

La mise à jour 1.2.0. a été lancée hier, et j’ai fait quelques bricoles offline, mais on découvre ensemble quelques nouveautées apportées par cette MAJ. Primo, le marchand louche d’art louche, qui me vend un petit tableau des famille, qui me permettra demain de débloquer la galerie d’art suite au don de l’oeuvre au musée. On continue ensuite avec du classique, le collect-a-thon quotidien, suivi de la continuation de l’aménagement de l’île (clotures & cie). On déplace aujourd’hui la boutique de fringues ! On termine avec la visite d’une île déserte nulle, et déserte. Et nulle.

2020/4/22

fr :ACNH › jour 34, Superstructure : les bâtisseurs de l’extrême [talky Mux](Animal Crossing : New Horizons | Nintendo Switch)

Un stream qui commence sur les chapeaux mous, avec de l’égarement en shopping et gestion d’items littéralement en pagaille. Puis au final un stream qui revient sur le droit chemin, avec de la préparation de lotissements, le déplacement de ma maison, des chemins… J’ai vraiment bien avancé, j’ai même fait un lac en patte de dinosaure (ou plutôt le bras de Monsieur Chatouille), le musée à d’ailleurs bougé tout seul dans la nuit, c’est bizarre… En exclu le brainstorming avec PKL du futur jeu de combat Monsieur & Madame : “Monsieur VS Madame”, en 3D plate à la Rakuga Kids !

2020/4/21

fr :ACNH › jour 33, c’est de l’urbanimse total ! [talky Mux](Animal Crossing : New Horizons | Nintendo Switch)

Après une pause “écriture” hier, on reprend les grands travaux sur Pisha Island, en suivant le sacro saint SCHEMA DIRECTEUR. Depuis avant hier, les arbres ont poussés, et le campement a été déplacé à la place définie la dernière fois, et hier j’ai cassé la tirelire pour payer la pente n°1, ce qui m’a permis aujourd’hui de poser la pente n°2. Après un dernier coup de collier pour glaner des clochettes en début de stream, j’ai enfin remboursé le prêt pour ma maison, pour ensuite commencer à définir les clôtures des futures résidences de mes chers voisins, ce qui prendre du temps et de l’argent (50K clochette par habitant déplacé). Enfin, on s’occupe de la zone d’arrivée de l’île, avec l’installation d’une place. Comme toujours, le stream est surtout prétexte à raconter tout un tas d’âneries ! Tchuss.

A Life in Games (partie #2) “La Nitendo”

Cet article fait partie d’une série où je parle de tous les jeux auquels j’ai joué dans ma vie ! C’est mon avis et je le partage… avec des anecdotes amusantes !

This article is from a series where I talk about all the games I’ve played in my life ! Personal trivias and fun facts… (english version coming soon)

Nintendo Entertainement System

Je jouais déjà aux jeux vidéo avant d’avoir la NES, mais ce fut ma toute première console, évidemment une étape importante de G@M3Rz ! J’ai eu assez peu de jeux sur cette console, qui était déjà en milieu de vie vers fin 1990, et puis j’étais quand même bien jeune après tout, je ne pouvais pas passer tout mon temps libre devant la télé, sachant qu’on avait qu’une seule TV à la base. Mon père a ensuite récupéré je ne sais où une télé antique sans télécommande avec des boutons qui se tournent, à l’écran bombé qui bave et des bords bien arrondis déformants, mais plutôt grande quand même ! The True NES Experience.

Teenage Mutant Hero Turtles (1989)

Mon premier jeu console ! J’avais 6 ans environ, j’étais fan absolu des Tortues Ninja, et je ne connaissais pas encore Mario. Ce fut donc le premier jeu que mes parents m’ont offert. J’aimais déjà les jeux vidéo, mais je ne sais même plus pourquoi je voulais tant une NES à ce Noël ? Les copains qui en parlaient ? La boîte de la console avec mes mutants ninja verts adorés (j’ai encore un flash de la voir trôner au milieu d’un rayon en magasin) ? Bref, quel jeu de con, ahahah ! Toi petite victime du marketing, tu vas pleurer du mutagen ! Un jeu d’une difficulté à tendance injuste. Mon père m’ayant de plus traumatisé en me disant que je devais le terminer pour en avoir un autre. La plaie, mon existence était liée à cette misérable cartouche maléfique. Il devait d’ailleurs souvent lui-même me passer le niveau du barrage sous-marin pour que j’arrête de chouiner et entendre le “tididididi” strident charactéristique du manque de vie des tortues. Reste que les musiques étaient géniales et que je le relance parfois par défi (je suis toujours mauvais, niveau papa).
N.B. : Ninja a été remplacé par Hero en Europe pour cause de censure contre les ninjas à l’image “violente” à l’époque

Ça ne se passait jamais comme cela…

Super Mario Bros. 3

Mon père, grand acheteur de magazines s’il en est, m’avait pris un jour le premier numéro de Nintendo Player. Il fallut donc assez peu de temps pour que je découvre l’existence de Mario. Non, on ne nait pas en connaissant Mickey et Mario. Un copain m’avait prêté son Super Mario Bros., que j’ai évidemment kiffé (c’était dur aussi bordel) en échange de mon TMNT. Je lui ai filé la boîte avec, qui est revenue en charpie… voilà peut-être l’origine de ma maniaquerie anti-prêt et anti-poussière de conservateur de musée, haha. Et donc, il me fallait désormais le “Mario 3” surexposé en magazines : le plus grand jeu du monde. Je me souviens encore très bien être allé au magasin avec mon papa, qui en a profité pour voler deux peluches… (pas bien). SMB3 devint alors un modèle, une référence, je dessinais même des niveaux inventés du jeu, des ennemis, créa le fameux “Super Bucho”, un bonhomme rouge avec des cornes, qui saute sur ses ennemis. Avec le recul je lui préfère sa suite, voire Super Mario USA pour sa faune (les Shyguys !), ça reste cela dit un jeu que j’adore relancer, un sommet du genre.

“Combattez des monstres et des petits patrons !”

DuckTales

Capcom à son meilleur, une licence que j’adore, avec sa bande son mémorable, un design bien foutu et un plaisir de jeu très accessible. Puis surtout c’est le PREMIER JEU QUE J’AI FINI ! Eh oui, il y avait un mode facile, merci, merci ! Dommage que j’aie dû attendre 25 ans pour acheter le 2, j’aurais tellement kiffé à l’époque…

Teenage Mutant Hero Turtles II : The Arcade Game

Un choix de jeu très original NES’ce pas ? L’adaptation console du premier beat’em up sur borne d’Arcade, qui est à mon sens une belle réussite, un jeu bien plus accessible et agréable à parcourir que le premier TMNT console, avec des musiques de l’arcade remixées en 8-bit avec soin (je les préfère d’ailleurs, de très belles lignes de basse). On choisit sa tortue (Donatello évidemment) et on tape sur tout ce qui bouge. Et le must c’est qu’on peut jouer à deux en même temps ! Le premier truc qui m’a fait me rouler par terre de désir, c’est évidemment l’illustration de couverture, qui déchire la boîte ! Un choix encore recommandable de nos jours !

Zelda II : The Adventure of Link

Un grand jeu de mort ! J’ai fait mes premiers pas dans la série avec cet épisode, et j’aurais pu m’en arrêter là. Le jeu était stylé, j’avais trop envie d’avancer, j’avais la soluce complète en magazine, mais rien à faire, je me faisais torpiller en 10 minutes, retour case départ, et puis je comprenais rien à l’anglais alors que le jeu était “bavard”. Un petit traumatisme personnel. Trop tôt, trop vite !

Voilà pour le moment, n’hésitez pas à partager vos expériences vidéoludiques de l’époque en commentaires avant d’attaquer la suite qui aborde la formidable SNES !

A Life in Games (partie #1) “Lapeule 2”

Cet article fait partie d’une série où je parle de tous les jeux auquels j’ai joué dans ma vie ! C’est mon avis et je le partage… avec des anecdotes amusantes !

This article is from a series where I talk about all the games I’ve played in my life ! Personal trivias and fun facts… (english version coming soon)

Apple II

Né dans les années 80, j’avais déjà des opportunités de découvrir le jeu vidéo ailleurs que sur console. Un jour quand j’avais trois ou quatre ans, mon père pour une raison qui restera inconnue, récupéra d’un ami un “micro-ordinateur”, l’Apple IIe, avec un écran à l’affichage vert et noir, et tout un tas de grandes disquettes souples. Outre du traitement de texte, on pouvait insérer des disquettes de jeu, et jouer avec un joystick et deux boutons ! Je ne pourrai pas tous vous les citer, il y’en avait un paquet je pense, mais une poignée d’entre eux m’a tout de même fortement marquée, bizarrement chacun dans un de mes styles de jeu préférés par la suite. Pour l’anecdote, en branchant une télé sur cette machine, les jeux passaient en couleur ! (quelques unes, ne nous emballons pas)

Karateka [1984]

La baston ! A mi-chemin entre le jeu de combat (une barre de vie pour soi et les adversaires successifs, un plan fixe) et le beat’em up (on enchaîne les coups sur de méchants garçons en avançant), on doit sauver une fille #EuropaCorp. Un jeu précurseur, avec des coups de poing, de pied, des esquives, et surtout de très belles animations, pas étonnant quand on sait que le développeur du jeu à réalisé ensuite Prince of Persia. J’arrivais jusqu’au boss, mais pas certain de l’avoir déjà vaincu.

Pole Position [1982]

La course ! Un jeu de Formule 1 somme toute classique de nos jours, mais le défilement ébourrifant pour un bambin comme moi m’a beaucoup amusé, tout comme les bruitages (les flaques d’huiles) et musiques stridentes (l’intro incroyable avec le damier) mais qui me font toujours marrer quand ça me revient en tête par moment (encore 30 ans après).

Zaxxon [1982]

Le shmup ! Avec sa vue en 3D isométrique, on contrôlait un vaisseau déplaçable de haut en bas et droite gauche, évitant obstacles et tirant sur des ennemis, tout en gérant notre barre de fuel. Un jeu impressionnant pour l’époque, venant de Sega ! Je suis pas sûr d’avoir passé le deuxième niveau, mais j’aimais beaucoup déplacer le vaisseau avec le stick analogique.

Lode Runner [1983]

L’action / réflexion ! On dirige un petit bonhomme qui peut creuser le sol pour piéger les ennemis qui le poursuivent dans chaque tableau. Il y a des échelles, on ne peut pas sauter, donc il faut anticiper le chemin qu’on va emprunter, les ennemis étant assez vifs de surcroît. J’y ai beaucoup joué, c’est un concept simple mais prenant.

Mystery House [1982]

L’aventure ! Un jeu d’aventure textuel précurseur, avec des graphismes en fil de fer. En anglais, ne sachant même pas lire de toute façon, on devait entrer textuellement des commandes pour avancer dans les différentes pièces d’une maison et résoudre un truc. Oui c’est flou, j’y ai jamais rejoué et mon père faisait j’imagine tout le travail (sans comprendre l’anglais non plus), mais ça m’a marqué.

Bruce Lee [1984]

La plate-forme ! Un jeu sympa où on doit parcourir des tableaux peuplés d’ennemis qui nous assènent de belles mandales, on peut même grimper sur certains murs. Encore un jeu qui apporte des choses, mêlant castagne, saut et collecte de bidules. Je m’amusais bien dessus, même si je doute avoir été bien loin, haha !

Voilà ! Avant de lire la suite, n’hésitez pas à partager vos expériences vidéoludiques de cette époque en commentaires !

RePlay of the Week 16 [2020]

Retour sur les diffusions en direct de la semaine sur ma chaîne Twitch. Les descriptions sont dans la langue du stream, tel qu’envoyé sur Yotubé.

Live streams’ recap of the past week on my Twitch channel. Descriptions are in the main language of each stream, as it was posted on YouTube.

M.o.t.W.* : « Elle doit partir c’est son destin »

Bonus : « ASM(vn)R »

2020/4/19

fr :ACNH › jour 31, Kappa Slider est dans la place – concerto en ASMR [talky Mux](Animal Crossing : New Horizons | Nintendo Switch)

Une expérience sensorielle inoubliable vous attends pendant les 50 premières minutes de ce stream, une partie de jeu narrée en direct tout en chuchotements car Pepper dormait encore à côté. Heureusement (ou pas pour les fans chevronnés d’ASMR) la suite s’avère être plus classique, mais pas avare en bonnes choses, puisque on a enfin accès au terraforming suite à l’arrivée de l’Amiibo guitariste. Nook nous refile donc son appli mal foutue, pour modifier le terrain de notre île de Pisha au rayonnement régional éblouissant. Ainsi, en se battant contre un joycon drift né hier, on termine tant bien que mal la replantaison des arbres fruitiers, on brainstorm le déplacement des bâtiments qui va coûter un bras bionique croyez-moi, et on commence à amménager le futur emplacement de la baraque de Muxie, et des cours d’eau. Tout en mangeant des cookies faits maison.

P.S. : Ceci est une oeuvre de fiction, aucun être vivant n’a été réellement cogné à coups de filet à papillons. Pour de plus amples informations en cas de préjudice moral, veuillez contacter mon avocat au rayon fruits et légumes.

2020/4/18

fr :ACNH › 30ème jour, make Pisha gret eggain [talky Mux](Animal Crossing : New Horizons | Nintendo Switch)

Après quelques temps d’avancée dans le jeu hors stream (surtout de l’achat de cochonneries et de taches quotidiennes sans grand intéret), nous retournons sur l’île de Pisha, afin de remettre de l’ordre dans ce bazar & augmenter notre rayonnement à l’échelle supralocale pour faire venir “Canis Lalane”. En effet j’ai désormais assez d’habitants pour que vienne K.K. Slider, le chienteur à la guitare, ne manque plus que d’avoir la note de 3 étoiles pour mon île. Quelque clotures posées et ça le fait, pas besoin de tout nettoyer comme je pensais, du coup on passe sur la Fresqu’île de l’ami Hainamora, pleine de bonnes choses à acheter. De retour à la casa, je m’attelle au replantage des arbres fruitiers selon le SCHEMA DIRECTEUR. On s’fait chiiiier, mais demain peut-être enfin le terraforming ! Et puis le déplacement des habitants… ZZzzZZzz