video games

A Life in Games (partie #1) “Lapeule 2”

Cet article fait partie d’une série où je parle de tous les jeux auquels j’ai joué dans ma vie ! C’est mon avis et je le partage… avec des anecdotes amusantes !

Apple II

Né dans les années 80, j’avais déjà des opportunités de découvrir le jeu vidéo ailleurs que sur console. Un jour quand j’avais trois ou quatre ans, mon père pour une raison qui restera inconnue, récupéra d’un ami un “micro-ordinateur”, l’Apple IIe, avec un écran à l’affichage vert et noir, et tout un tas de grandes disquettes souples. Outre du traitement de texte, on pouvait insérer des disquettes de jeu, et jouer avec un joystick et deux boutons ! Je ne pourrai pas tous vous les citer, il y’en avait un paquet je pense, mais une poignée d’entre eux m’a tout de même fortement marquée, bizarrement chacun dans un de mes styles de jeu préférés par la suite. Pour l’anecdote, en branchant une télé sur cette machine, les jeux passaient en couleur ! (quelques unes, ne nous emballons pas)

Karateka [1984]

La baston ! A mi-chemin entre le jeu de combat (une barre de vie pour soi et les adversaires successifs, un plan fixe) et le beat’em up (on enchaîne les coups sur de méchants garçons en avançant), on doit sauver une fille #EuropaCorp. Un jeu précurseur, avec des coups de poing, de pied, des esquives, et surtout de très belles animations, pas étonnant quand on sait que le développeur du jeu à réalisé ensuite Prince of Persia. J’arrivais jusqu’au boss, mais pas certain de l’avoir déjà vaincu.

Pole Position [1982]

La course ! Un jeu de Formule 1 somme toute classique de nos jours, mais le défilement ébourrifant pour un bambin comme moi m’a beaucoup amusé, tout comme les bruitages (les flaques d’huiles) et musiques stridentes (l’intro incroyable avec le damier) mais qui me font toujours marrer quand ça me revient en tête par moment (encore 30 ans après).

Zaxxon [1982]

Le shmup ! Avec sa vue en 3D isométrique, on contrôlait un vaisseau déplaçable de haut en bas et droite gauche, évitant obstacles et tirant sur des ennemis, tout en gérant notre barre de fuel. Un jeu impressionnant pour l’époque, venant de Sega ! Je suis pas sûr d’avoir passé le deuxième niveau, mais j’aimais beaucoup déplacer le vaisseau avec le stick analogique.

Lode Runner [1983]

L’action / réflexion ! On dirige un petit bonhomme qui peut creuser le sol pour piéger les ennemis qui le poursuivent dans chaque tableau. Il y a des échelles, on ne peut pas sauter, donc il faut anticiper le chemin qu’on va emprunter, les ennemis étant assez vifs de surcroît. J’y ai beaucoup joué, c’est un concept simple mais prenant.

Mystery House [1982]

L’aventure ! Un jeu d’aventure textuel précurseur, avec des graphismes en fil de fer. En anglais, ne sachant même pas lire de toute façon, on devait entrer textuellement des commandes pour avancer dans les différentes pièces d’une maison et résoudre un truc. Oui c’est flou, j’y ai jamais rejoué et mon père faisait j’imagine tout le travail (sans comprendre l’anglais non plus), mais ça m’a marqué.

Bruce Lee [1984]

La plate-forme ! Un jeu sympa où on doit parcourir des tableaux peuplés d’ennemis qui nous assènent de belles mandales, on peut même grimper sur certains murs. Encore un jeu qui apporte des choses, mêlant castagne, saut et collecte de bidules. Je m’amusais bien dessus, même si je doute avoir été bien loin, haha !

Voilà ! Avant de lire la suite, n’hésitez pas à partager vos expériences vidéoludiques de cette époque en commentaires !